Brésil : la vie des femmes noires et marginalisées mise en danger

04-07-2019 Liberté Kristina Hinz

Jair Bolsonaro signe la loi flexibilisant l'acquisition d'armes à feu

Aujourd'hui, le Brésil occupe la première place mondiale pour le nombre d'homicides par armes à feu, et la cinquième place pour les meurtres de femmes. Les femmes noires sont plus fréquemment victimes des armes que les autres : en 2016, 66% des femmes tuées par une arme a feu étaient de couleur.    Au Brésil, l'approche militariste de la sécurité publique a systématiquement contribué à la persécution des civil·e·s lors d'opérations armées, et se justifie par la rhétorique guerrière du « c'est nous ou eux » lorsque qu'il s'agit de lutter contre le trafic de drogue. Le gouvernement de Bolsonaro a introduit plusieurs modifications à l'actuelle législation sur la sécurité intérieure qui sont susceptibles de porter les niveaux de violence contre les...

Lire la suite
Top