Pourquoi Mélenchon pourrait être victime de « lawfare »

17-09-2019 Politique François Fièvre

Entrée du tribunal de grande instance de Bobigny, source: Wikimedia Commons.

Une tribune récemment parue dans Libération, de la plume d’Amélie Férey, docteure en sciences politiques, appelle par ses imprécisions, voire ses erreurs, un certain nombre de réponses. On n’a rien à redire en ce qui concerne la première partie de l’article, qui fait très brièvement l’histoire du concept de lawfare, et de quelques-unes de ses utilisations. Dès qu’elle s’intéresse au « cas Mélenchon », la chercheuse en sciences politiques pèche en revanche sur un certain nombre de points : « En s’opposant avec force à une perquisition pourtant mandatée au nom d’une théorie de la représentation douteuse (« La République, c’est moi ! »), il fait obstacle au passage de la justice au nom d’intérêts politiques. » 1/ Ni Jean-Luc Mélenchon, ni aucune des personnalités de la France insoumise...

Lire la suite
Top