Octobre 1993, mise à mort de la démocratie russe

15-10-2018 Politique Natalia Rutkevich

Kremlin, Moscou, 1999, cérémonie de passation de pouvoir entre Boris Eltsine et Vladimir Poutine. Source: Wikimedia Commons

Le 4 octobre 1993, des chars de l’armée russe lancent l’assaut contre le bâtiment du Parlement russe, appelée « la Maison blanche ». Dans le centre de Moscou, des manifestants proparlement sont mitraillés par des unités d’élite et des snipers juchés sur les toits. C’est le président russe Boris Eltsine qui a donné l’ordre de tirer sur les députés et leurs soutiens. Deux semaines plus tôt, il avait publié le décret N 1400 pour dissoudre le Parlement qui lui tenait tête depuis plus d’un an en contestant, de plus en plus vigoureusement, la politique présidentielle de réformes. Ces réformes, nommées « thérapie de choc », permettent à une petite minorité (souvent des ex-cadres communistes) de s’enrichir de manière aussi rapide que...

Lire la suite
Top